BLOG

Combien Coûte un Site Web en 2016 ?

Hasnen JIVAN, Développeur Web, Ile de la Réunion

15 Juillet 2016

Certaines entreprises dépensent plusieurs millions d’euros pour un site web, d’autres des centaines, une question vient alors à l’esprit: comment évaluer le prix d’un site internet ? Nous vous proposons de découvrir les 5 aspects qui vont déterminer le prix de votre projet.

1. Le choix du prestataire

La méthode de facturation des prestataires dans le domaine du web est similaire aux autres professions (avocats, plombiers, etc); elle dépend des coûts internes et des tarifs pratiqués sur le marché. De ce fait, il existera toujours un écart de prix entre une Agence et un Freelance.

Les « vraies » agences disposent d’une équipe pluridisciplinaire avec des développeurs, chef de projet, designers, intégrateurs, etc. Il y a une véritable équipe qui travaille sur le projet. L’organisation et la méthodologie de travail sont aussi différentes dans une telle structure. Mais cela à un prix, le coût global du projet sera beaucoup plus élevé que celui d’un Freelance.

De l’autre côté se trouve le Freelance. Moins cher qu’une agence, car travaillant seul, il a moins de charges et peut travailler de chez lui, ou d’un espace de co-working ! Le freelance jongle souvent avec plusieurs casquettes: il doit gérer à lui seul la prospection, la communication avec le client et la partie technique du développement web. L’avantage du freelance est que le client est directement en relation avec celui qui gère la partie technique du site internet. Ce dernier est souvent plus flexible au niveau du temps et peut répondre à vos demandes même en dehors des horaires d’ouvertures. Cependant, son temps de travail est limité et il doit gérer à lui seul votre projet, mais aussi ceux des autres clients. Pour les projets nécessitant une customisation très poussée, il arrive qu’un freelance collabore avec d’autres freelances car il est difficile d’être bon dans toutes les spécialités du web.

L’écart de prix entre une agence et un freelance est souvent énorme, mais justifié. Si le Freelance tarif 350 euros la journée et l’agence 600 euros, la différence se fait vitre sentir sur les projets nécessitant une quinzaine de jours.

2. La complexité du projet

Pour établir le devis d’un site web, nous tenons compte de la complexité du projet afin de calculer le nombre d’heures de travail requis. Quelle que soit la méthode de tarification choisie par le prestataire (horaire, journalier, hebdomadaire, prix fixe), le coût sera proportionnel à la complexité du projet et la charge de travail. Bien que chaque site web soit différent (en terme de design, fonctionnalités, contenu, etc.), il existe plusieurs niveaux de difficulté qui correspondent à différents paliers (nous avons volontairement pris une fourchette large):

  SITE VITRINE
Simple/Avancé 

(présentation de l’activité)
  SITE E-COMMERCE
Simple/Avancé 

(achat en ligne)
  PAGE PROMOTIONNELLE
Landing Page
(page de conversion)
Freelance              400€ – 6 000€ 1 000€ – 20 000€  200€ – 2 000€
Agence 1 000€ – 10 000€ 3 000€ – 100 000€ 900€ – 6 000€

Une fois le type de site web choisi, il faut choisir les fonctionnalités à ajouter. Certaines fonctionnalités sont incluses de base, d’autres doivent être ajoutées et/ou programmées sur mesure selon les spécifications du client. Il existe des milliers de fonctionnalités, en voici quelques exemples :

  • Espace membre
  • Forum
  • Annuaire
  • Calendrier
  • Galerie photos
  • Gestion Multilangue
  • Paiement en ligne
  • Etc…
3.La gestion du site

Il faut garder à l’esprit que le coût du site web n’est pas la seule dépense à prendre en compte lors de l’établissement de son budget. Tout comme pour l’achat d’une voiture il existe des dépenses subsidiaires telles que l’entretien régulier, l’installation d’une alarme pour la sécurité, etc. Ces aspects sont souvent pris à la légère par le client, mais dont l’impact est non négligeable. Il existe des dizaines d’options, voici les principaux :

La Maintenance : un site web nécessite des mises à jour régulières afin de combler les failles de sécurités, mais aussi les erreurs de certains modules. Cependant les mises à jour ne se passent pas toujours comme on le souhaite, et il arrive que la nouvelle mouture contienne d’autres bogues et entraîne des conflits avec d’autres fonctionnalités du site internet pouvant amener jusqu’a rendre votre page web inaccessible ! C’est le moment d’envoyer un SOS à votre webmaster, qui risque de vous facturer un certain montant selon la difficulté du problème et le degré d’urgence. La souscription à un pack maintenance peut vous éviter ces désagréments et vous faire économiser en cas de pépin.

La Sécurité est un autre aspect souvent négligé ! Avec plus d’un milliard de sites internet existants, Google recense près de 50 millions de sites internet infectés en mars 2016 contre 17 millions, un an auparavant. Plus un site gagne en notoriété et devient important, plus il sera la cible de hackers, bien que la plupart des attaques sont menées par des robots qui scrutent le web aveuglément à la recherche de faille. Un site infecté représente un danger pour les utilisateurs, et impacte également au niveau du référencement SEO et donc du classement au sein des moteurs de recherches. Il est impossible de réduire totalement les attaques, cependant il est possible d’en éviter 99%. En cas d’attaque, toutes vos données peuvent être perdues et si aucune sauvegarde n’a été faite au préalable, il vous faudra recommencer tout de zéro ! Nous recommandons vivement de choisir l’option de sauvegarde lors de l’achat d’un site web.

La Sauvegarde : un aspect crucial souvent ignoré. Que votre site web soit victime d’un bug suite à une mise à jour, d’une attaque par un hacker, que votre hébergeur vous lâche et pour un milliard d’autres raisons tout aussi convaincantes, il vous faudra une sauvegarde pour restaurer votre site en l’état rapidement afin qu’il soit ne nouveau disponible aux utilisateurs. Quoi de pire que de perdre toutes ses données ainsi que la base de données utilisateur ? Il vous faudra alors tout recommencer de zéro et prévoir un budget conséquent.

Le Référencement, ou SEO (ou Search Engine Optimization) est l’ensemble des pratiques permettant d’améliorer la visibilité d’un site web dans les moteurs de recherches. Plus votre site apparaît haut dans les résultats de recherches, plus vous aurez du trafic, et donc de clients. Après tout, a quoi bon un site web sans que personne ne le connaisse ? Le référencement est un investissement sur du long terme, et peut représenter plusieurs milliers d’euros par mois pour les plus grandes structures. Tandis que de nouveaux sites essaient de monter dans le classement, les mastodontes du domaine continuent d’investir des sommes colossasles pour maintenir leur position si chère.

4. L’hébergement & le Nom de domaine

Nous avons abordé le coût d’un site internet, des options et des différentes fonctionnalités, mais il reste un point essentiel: le nom de domaine et l’hébergement.

Le prix d’un nom de domaine est d’environ une quinzaine d’euros. Certaines extensions plus spécifiques peuvent valoir plus cher. Si vous souhaitez protéger votre marque, il peut être judicieux d’acheter plusieurs noms de domaines .com / .fr / .co etc..

Si votre nom de domaine n’est pas disponible, il se pourrait qu’il soit en vente par son propriétaire ou bien qu’il soit en enchère. Il faudra alors débourser une centaine d’euros pour mettre la main sur votre domaine favori. A titre d’information, le nom de domaine est un coût récurrent à renouveler chaque année, tout comme l’hébergement.

  • Nom de domaine libre : 15 euros/an
  • Nom de domaine réservé : entre 100 et 100 000 euros (voire plus)

Si vous souhaitez publier votre site internet et le mettre en ligne, il vous faudra un hébergement. La aussi, il en existe de différentes sortes: serveur mutualisé, dédié, et VPS.  La plupart des sites internet utilisent un serveur mutualisé qui représente un coût moyen d’environ 5 – 20 euros par mois. Pour les plus grandes structures ayant besoin de plus de ressources, il faudra investir beaucoup plus et opter pour un serveur plus performant. La aussi, le choix d’un hébergement internet ne doit pas se faire à la légère ou sur un coup de tête. Il existe de nombreux critères qui peuvent impacter le devenir du site comme la disponibilité, la sécurité, le lieu du datacenter, etc. A quoi bon avoir un site web s’il est indisponible au public ?

  • Hébergement web classique (mutualisé): 35 – 400 euros / an
  • Hébergement web performant : 450 – 100 000 euros (voire plus)
5. Le choix de la technologie

Il y a différentes façons de créer un site internet. Un développeur web peut soit programmé le site entièrement, cependant cela est très chronophage et par conséquence nécessitera un budget conséquent. Une autre méthode très utilisé par de nombreuses entreprises est l’utilisation d’un CMS (Content Management System). Il en existe des centaines mais les plus connus sont WordPress, Joomla, Drupal et Magenta. Cette dernière méthode présente un avantage: le gain de temps grâce à l’utilisation de thème. Prenons par exemple le cas d’un moteur de réservation pour hôtel, programmé entièrement par du code, cela vous reviendrai à environ 15 000 euros. Ce même moteur propulsé par un CMS coutera deux fois moins.

Attention aux trop bonnes affaires !

Certaines entreprises proposent des packages de sites web à des prix défiant toute concurrence.  Nous recommandons de faire attention aux détails de l’offre et des options incluses. Ces offres sont souvent accompagnées de restrictions: le site peut être gérer par l’entreprise elle-même, le site peut ne pas vous appartenir, ou un même template est réutilisé pour tout les sites laissant au client un choix limité. Votre site ne se démarquera pas du lot et ressemblera alors aux autres sites web. Parfois l’entreprise se rattrape sur le coût des options et la maintenance.

Souvent les solutions vendus par les consultants du web sont des demis solutions. Il faut garder à l’esprit que le prestataire a entre les mains le projet d’un client qui a souvent passer des années à économiser pour créer son entreprise et mener son projet à bien. D’une agence web à une autre, un projet peut réussir comme ramener ses porteurs à la case départ, voire pire si le projet n’est pas optimisé sous tous les angles.

Soyons réalistes ! Tous les projets ne se chiffrent pas de la même manière.

Conclusion

Finalement, se demander combien coûte un site web revient à se demander combien coûte une voiture ? Tout dépend des caractéristiques et des fonctionnalités que vous souhaitez. La complexité et le temps de production d’une Rolls-Royce diffèrent de celle d’une Peugeot et ces mêmes critères justifient le prix entre un site web à 1 000€ et celui à 1 million d’euros. Ne vous contentez pas du moins cher ou du plus chère, mais trouvez le prestataire qui répondra à vos besoins et à vos attentes.

Recevez nos articles avant leur publication.
Rejoignez notre Formidable Newsletter.